LE BLOG - Créatyv' Tango - référencée au CID c/o UNESCO - Le Blog

Aller au contenu

Fondamentaux 2 - 2019 cours n° 26

Créatyv' Tango - référencée au CID c/o UNESCO - Le Blog
Publié par dans Ens. fondamentaux 2 ·
Cours 26/ 30 ; semaine 19 – Rennes & Pleurtuit
 
 
Notre corps est unique ! Donc la connaissance de ses possibilités de réalisation de déplacement sont utilisables, tout ou en partie, pour toutes les activités que nous pratiquerons.
 
A.    A partir de cette évidence, je vous propose sur une musique non définie dans l’activité « danse » de créer votre accompagnement en « danse libre », non argentine.
 
Intérêt de cet exercice, vous rappelez qu’il existe d’autres danses en couple qui se pratique exclusivement en BN et sur deux lignes de déplacement au sol. Comme vous l’avez constaté ce week-end, votre savoir acquis en tango argentin est à 80% utilisable dans les autres danses, y compris folklorique. D’où le titre de notre enseignement « Apprendre LA DANSE »
 
B.      Milonga : poursuite de l’intégration de la « marche naturelle » pour le rythme Milonga.
 
C.     Retour sur la compréhension (ordre de réalisation d’une saccade)
 
 
Rappel ordre logique de la marche en couple
 
1.      Action « proposition » créateur du mouvement
 
2.      Réponse « opposition » receveur du mouvement
 
3.      Réalisation « proposition du créateur » receveur du mouvement avec maintien du parallélisme des torses.
 
4.      Fin du déplacement en couple ; le créateur du mouvement termine l’action en positionnant dans sa verticalité le parallélisme au sol
 
 
Ordre logique de la saccade ;
 
1)      Préparation ; dans le déplacement de marche naturelle, le créateur du mouvement place, (volontairement et exceptionnellement), son appui libre extérieur au couple au niveau de l’appui utile (extérieur) du receveur.
 
Le centre de gravité du créateur est entre ses deux appuis.
 
2)      Le créateur (rattrape son retard) se place sur son appui, retour dans sa verticalité ; cette action provoque naturellement le déplacement du receveur ; le créateur peut placer (volontairement et exceptionnellement), son appui à l’intérieur du déplacement du receveur.
 
3)      Le créateur (rattrape son retard) se place sur son appui, retour dans sa verticalité.
 
4)      Le receveur laisse sa jambe se positionner en forme « Boléo arrière au sol » ou autre si le créateur ajoute dans le même espace-temps une action rotative de son torse.
 
D.    Danse libre « tango » pour clôturer le cours.  

">

Aucun commentaire


02 99 46 86 01
07 87 45 30 32
Retourner au contenu