LE BLOG - Créatyv' Tango - référencée au CID c/o UNESCO - Le Blog

Aller au contenu

Fondamentaux 1 - n°7

Créatyv' Tango - référencée au CID c/o UNESCO - Le Blog
Publié par dans Enst fondamentaux1 ·
Notre cerveau ne peut réaliser deux choses à la fois :
 
-          Soit il met l’énergie dans le tronc pour mettre en mouvement vos jambes et « transporter » votre buste.
 
-          Soit il crée le déséquilibre avec votre bassin, très peu d’énergie, et fait confiance à « la fonction » des jambes. Votre sourire s’amplifiera avec votre progression.
Cours 7/ 30 ; semaine 46
 
  1. Assouplissement autour de votre axe mobilité de la tête puis du torse puis du bassin (ne pas oublier de prendre le temps, le temps long qui est le temps de la nature, qui permet à votre cerveau de comprendre vos nouveaux choix pour une progression rapide et pérenne).
    1. A partir d’une flexion, dans votre verticalité, élévation et extension maximale sur la plante des pieds terminée avec traction des bras vers le haut ; votre ceinture scapulaire, basse et horizontale.
  2. En pensant à utiliser la « marche naturelle » (le bassin est initiateur du déséquilibre), déplacez-vous librement avec des « frontal avant » et quelques « latéral côté libre ». Il vous est facile de constater, les deux déplacements naturels « frontal ou latéral » imposent à chaque déplacement un changement d’appui.
    1. Problème, ces deux déplacements ne vous permettent pas de revenir à votre position de départ : position verticale avec, comme base de sustentation, vos deux appuis assemblés.
  3. Il est donc nécessaire d’intégrer (naturaliser) un déplacement de votre tronc qui utilise une des lois naturelles pour obtenir cette position. Cette fonction a été créée depuis très longtemps pour les personnes qui ont une de leur jambe remplacée par une jambe inerte et rigide. Pour se déplacer avec ce handicap, la personne place son tronc en équilibre sur cette jambe inerte ; elle provoque son déséquilibre avec son bassin, (toute autre solution serait dangereuse) ; sa jambe libre se place NATURELLEMENT à la verticalité de son point d’accrochage et reçoit, par l’oscillation associée, la masse du corps en équilibre.
    1. Par analogie, après un déplacements naturels « frontal ou latéral », le danseur s’élève avec sa colonne d’air sur sa base de sustentation (appui utile) ; au fur et à mesure de son élévation, la jambe éloignée, (tirée par son point d’accrochage), se rapproche de la base de sustentation. Lorsqu’elle à la verticale, comme dans la préparation à la danse en début du cours, supprimer toute énergie dans cette jambe ; créez une oscillation, relâchez votre colonne d’air et recevez votre verticalité amortie avec la flexion du genou. Vous avez changé d’appui.
    2. Avantage dans la danse en couple : le receveur du mouvement qui communique par opposition, ressent le déplacement du créateur du mouvement et avec l’action de ses bras, réalise, dans le même instant, le déplacement du créateur (identique à un seul corps).Je dénomme cette action : déplacement « Vertical ».
  4. Latéral fermé, ce déplacement ayant été réalisé naturellement par Bernard, j’explique et confirme ce déplacement NATUREL, très utilisé dans certaines danses.
 
 
Je dénomme « les Trois Déplacements pour la Danse » les déplacements « Frontal avant, Latéral côté libre, Vertical » réalisés dans l’ordre alphabétique. Cela vous sera d’une très forte utilité pour gagner de la mémoire lors du décodage de chorégraphies.

">

Aucun commentaire


02 99 46 86 01
07 87 45 30 32
Retourner au contenu